Bien utiliser la correction d’exposition

Écrit par
Le 10 Novembre 2018 à 19:06
Voici tout savoir sur la correction d'exposition quand on se lance en photographie. Ce mode peut s'utiliser 80% du temps suivant votre pratique.

Avant propos

Souvenez-vous, avec le mode A vous contrôlez l'Ouverture du diaphragme.
Avec le mode S vous contrôlez la Vitesse.

C'est un temps d'exposition du capteur.

Avec le mode (P), ces paramètres sont gérés en automatique.

Maintenant voyons ensemble de plus près comment se présente le mode P.

Le mode P

Maitriser son APN, cela commence par dominer les réglages de base.

Un des premières interrogations en allumant son appareil photo devrait-être :

Quel mode choisir ?

En effet, il en existe plusieurs. Et chacun sera le plus adapté pour un ensemble de situations.

Le problème auquel le photographe débutant est confronté, c'est qu'au moment précis de se poser les bonnes questions il a la tête dans l'action.

Il ne voudra pas manquer dans ses réglages alors que la réussite tient dans le choix du mode le plus adapté.

Aujourd'hui nous allons voir qu'est ce que le mode (P) pour Programme.

Il agit sur la correction d'exposition.

A vos souhaits, qu'est ce que c'est ?

C'est l'objet du jour. En poursuivant vous allez comprendre quand est ce qu'on l'utilise et comment s'en servir.

La notion d'Indice de Luminescence

Sur votre appareil, vous y accédez par la molette PSAM.

Si le boitier est dépourvu de molette alors le réglage du mode P s'active dans les réglages.

Une fois le mode P activé vous constatez que ce réglage se présente par une graduration par exemple de -2 à +2 ou de -5 à +5.

L'unité est l'indice de luminescence.

Elle désigne une quantité de lumière.

Dans notre exemple de -5 à +5, l'appareil propose une amplitude de 10 IL.

Cette mesure est aussi appellée un STOP, chez les anglais EV (Exposition Value), Diaph (Diaphragme).

Vous devez penser que c'est bien gentil de savoir ça mais que vous voulez plutôt comprendre comment tirer parti de ce réglage.

C'est justement l'objet du paragraphe suivant.

Exposition de référence

A quoi correspond cette unité ?

La mesure est relative.

C'est-à-dire qu'ajouter 1 IL via le réglage P va doubler la quantité de lumière sur le capteur par rapport au réglage précédent.

Vous l'aurez deviné, retirer 1 IL, c'est diviser la quantité de lumière par deux.

L'appareil définit la meilleure exposition possible en ajustant les paramètres d'ouverture, de vitesse et de sensibilité ISO.

C'est ce qui arrive dans le mode P. C'est en réalité un mode semi-automatique.

Le plus curieux se demanderont comment l'appareil définit-il son exposition de référence ?

Je vous y réponds de suite.

Comment l'appareil définit-il son exposition de référence ?

L'appareil utilise des sondes sur le capteur ou déportées pour mesurer l'exposition.

Le système calcule les meilleurs réglages pour obtenir la plage dynamique la plus adaptée pour afficher des nuances dans les tons sombres et dans les tons clairs.

Souvenez-vous de ce que je vous ai expliqué à propos de l'histogramme pour l'exposition.

(Les appareils les plus doués sont capables de détecter le mouvement pour privilégier certaines virtesses et d'adapter la sensibilité ISO suivant les zones.)

Ce qu'il faut retenir c'est que vous prennez la main sur les tons.

En modifiant le réglage, vous allez assombrir l'image ou l'éclaircir.

OK THEN ?

Les résultats obtenus en utilisant la correction d'exposition

Vous pouvez avoir en tête une idée de rendu bien précis.

  • Sur-exposé :
    pour obtenir des images avec peu de contrastes et pertes de détails dans les blancs
  • Correctement exposé :
    C'est le cas général, dans un premier temps il est très pratique car vous pourrez vous concentrer sur votre réglage de mise au point par exemple.
  • Sous-exposé :
    Pratique pour de l'ombre chinoise et certains rendus type ciel au coucher de soleil.

Si vous avez suivi, vous devriez vous dire, OK c'est bien gentil tout ça mais je sais ce que je veux mais quand je tourne la molette d'1 clic (1EV) je vais trop loin dans le changement de réglage.


Comment faire pour obtenir le rendu que j'imagine ?

Astuces pour bien utiliser la correction d'explosition

Pour un réglage intermédiaire, à vous de vérifier si votre appareil propose l'option d'incrément par 1/3 et l'activer.

Par défaut l'incrément est en valeur pleine.

C'est pas pour rien. A chaque fois que vous changez l'ouverture d'une valeur* ou le temps d'exposition**, vous augmentez ou diminuez la quantité de lumière par deux, et donc vous changez d'un IL.

/!\  Il y a des exception : *f/8.0 et **1/250s ne sont pas des incréments.

Que faire de cette information ?

Quand vous serrez en mode priorité ouverture ou vitesse, vous saurez que déplacer ces réglages d'une valeur correspond à un clic de la molette de correction d'exposition.

Que le mode P, correction d'exposition peut convenir dans la majorité des cas ou vous ne souhaitez ni une profondeur de champ particulière, ni un rendu de mouvement particulier.

Personnellement, je l'utilise très peu. Le seul cas d'utilisation que j'en fais est pour effectuer une photo en ombre chinoise ou de ciel que je veux très sombre à la volée.

Maîtriser son appareilCorrection d'exposition
15Vues
0
Vote
Partager

Maitriser son APN

Choisir le bon mode
Nico Camshoot

M'inscrire et tester les produits

CAMSHOOT fait parti du réseau de sites Social3W
Le concept du guide d'achat photo / vidéo :

En savoir plus
OU
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation

Connexion

CamShoot est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU
Pas encore inscrit ? S'inscrire