4 clés pour réussir ses photos de paysage

Écrit par
Le 11 Septembre 2017 à 18:17
Voici 4 clés pour améliorer ses photographies de paysage. Ce n’est parce que le paysage est beau que la photo sera belle, la composition compte.

Ce n’est parce que le paysage est beau que la photo sera belle, et ce n’est pas parce qu’elle est belle qu’elle sera réussie. Réussir sa photo de paysage va demander des efforts supplémentaires en terme de composition et d’exposition !

La clé n°1: la lumière

La grosse spécificité de la photo de paysage est que la lumière est imposée. Ou plutôt définie par avance. Il faut bien souvent attendre la bonne exposition, voire savoir préparer son coup pour se rendre sur les lieux aux meilleure heures de la journée quand la lumière est douce et colorée. Ce meilleur moment c’est le matin dans la période qui suit le lever du soleil et le soir dans la période qui précède le coucher du soleil. Il existe des sites et applications pour vous indiquer les meilleures moments de la journée en fonction de la localisation choisie. Le meilleur moment, c’est quand la météo est favorable... ou pas ! Un voile atmosphérique ou une percée de rayon de soleil dans un ciel menaçant suffisent pour produire d’excellents jeux de lumières.

La clé n°2 : la composition

le paysage pour trouver les formes, couleurs, lumières à mettre en valeur. Comment le mettre en valeur ? Positionner un élément au premier plan, pour donner une dimension à l’image. Pour cela, intégrer des silhouettes humaines ou d’animaux. A défaut une construction humaine, voire de la végétation au premier plan. Le sujet peut être positionné sur une ligne de force. Un sujet positionné loin renforcera l’importance du paysage. Jouez avec les lignes de fuite !

Les erreurs de base :

Sujet du premier plan positionné au milieu de l’image horizon positionné au milieu de l’horizon. Pour les éviter, observez le principe de la règle des tiers, le sujet est décalé. D’ailleurs on conserve de l’espace devant le sujet.

L’horizon est sur le tiers du bas quand l’objectif est de valoriser le ciel. Il est positionné sur le tiers du haut quand l’objectif est de valoriser le sol.

La clé n°3 : le matériel

Comme évoqué dans notre guide des 10 conseils pour s’initier et progresser en photographie, en photographie de paysage, les photographes adoptent l’objectif grand angle car c’est celui qui couvre un champs de vision large. Si la photo de paysage vous intéresse et que vous envisagez d’investir dans un objectif photo mais que vous n’y connaissez pas grand chose, je vous renvoie vers le Guide d’achat bien choisir son objectif photo.

Avec un grand-angle, le champ de vision est large. Attention à ne pas intégrer d’élément parasite à la composition au moment du cadrage. C’est une petite erreur fréquente qui guète les novices.

Pour la stabilité et les pauses longues, consulter notre guide d’achat bien choisir son pied photo.

Le filtre polarisant est le sésame pour atteindre des couleurs plus riches et des contrastes plus profonds, et surtout pour supprimer les reflets. Pour travailler l’exposition, et pour équilibrer des zones sombres et lumineuses, la solution sera d’utiliser le filtre ND (Neutral Density). Voici 3 articles incontournables sur le sujet présentant les filtres ND, comment les choisir et comment les utiliser :
A quoi sert un filtre ND ?
Comment choisir son filtre ND ?
Comment se servir d'un filtre ND ?

La clé n°4 : les réglages

Une photographie de paysage se doit d’être de qualité homogène sur tout le paysage pour permettre au regard de se promener dedans. Il est donc nécessaire de maitriser son matériel pour obtenir une netteté maximale sur tous les plans ou pour éviter un arrière plan sombre.

Mieux vaut rester sur une sensibilité ISOs basse (100 à 800 ISO) pour limiter le bruit numérique.

Cela signifie des temps de pose plus longs. Ca tombe bien, les paysages ne bougent pas (* attention au vent tout de même, quoi que l’effet de lissage peut apporter quelque chose à la composition). Le pied photo est votre ami.

Pour l’ouverture, le diaphragme ouvert en grand apporterait une trop faible profondeur de champs. Les valeurs les plus souvent utilisées sont f/8 ou f/11.

Pour la mesure d’exposition, elle sera la meilleur en position réglage « matriciel » pour couvrir toute la zone. En cas de zones de lumière réduites, il faudra passer en mode spot ou manuel pour tenir compte des zones lumineuses, quitte à perdre de l’information dans les zones sombres. Cela permet de travailler un effet de contraste clair-obscure.

Enfin pour la mise au point : adopter le réglage sur l’infini, voire utiliser l’hyperfocale pour optimiser la zone de netteté, comme indiqué dans le tutoriel Camshoot dédié à l'hyperfocale.

Pour aller plus loin ...

Si vous avez aimé cet article et si vous voulez en apprendre d’avantage sur la composition, l’exposition et la gestion de la lumière alors vous pouvez télécharger notre guide gratuit pour progresser et réussir vos photographies.

TutorielsPaysage
130Vues
0
Vote
Partager
Nico Camshoot

M'inscrire et tester les produits

CAMSHOOT fait parti du réseau de sites Social3W
Le concept du guide d'achat photo / vidéo :

En savoir plus
OU

Connexion

CamShoot est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU
Pas encore inscrit ? S'inscrire