GUIDE : bien choisir son microphone

Écrit par
Guide
Le 01 Décembre 2016 à 18:19
La qualité d'un enregistrement sonore repose sur un matériel de qualité, adapté à la source sonore et au matériel d'enregistrement audio. Explications

Différents critères à réunir pour l'achat d'un micro en fonction de l'usage

En vidéo comme en audio, la qualité de prise du son est importante pour le résultat final car il contribue à restituer une atmosphère. Un enregistrement sonore qualité suppose un matériel et un traitement de son adapté aux conditions de tournage et du niveau de rendu que l'on souhaite obtenir.

On n’utilisera pas le même matériel pour une interview dans une pièce bruyante, une chorale, ou une prise de son à distance dans un environnement bruyant. Les microphones sont parfois très spécifiques, du micro-cravate au microphones pour instruments avec clip de fixation pour violon, piano, saxo et trompette, guitare, etc.


Pour l’achat d’un microphone, on regardera obligatoirement son type, sa directivité, sa réponse en fréquence et son impédance nominale. Ce guide d’achat se termine avec d’autres critères additionnels qui viendront orienter votre choix final.

Choix du type : à condensateur ou dynamique ?

Il existe principalement deux types de technologie de micro, condensateur ou dynamique.

 

Le micro dynamique utilise une membrane fixée sur un aimant qui produit un signal électrique quand un son est produit et qu'il coulisse à l'intérieur d'une bobine. Aucun courant électrique n’est nécessaire pour son fonctionnement. (pas de branchement sur câble alimenté en 12V merci !).Il est robuste mais leur réponse en fréquence est inférieure à celle d’un micro électrostatique à condensateur.
Le premier est utilisé pour la scène et les sources sonores puissantes. Le second est utilisé en studio pour la voie, l’acoustique, les instruments à vent et les ambiances. Le micro à condensateur est de très grande sensibilité mais aussi très fragile.

Directivité

La directivité correspond à la sensibilité par rapport à la source : cardioïde ou directionnel (Micro canon - supercardioïdes - micros directifs)?

  • Omni-directionnel (360°, ambiance)

  • Cardioïde ou Uni-Directionnel (130°, source proche, scène)

  • Supercardioïde /Hyper-Cardioïde ou Hyper-Directionnel (115° + ambiance arrière, peu de larsen)

  • Ultra-Cardioïde ou Canon (105°, son lointain)

  • Bi-Directionnel (voix et ambiance)

Réponse en fréquence

Les fréquences audibles par l’oreille de l’homme s’étendent de 20 à 20 000 Hz. Les réponse en fréquence de micros couvrent généralement cette plage de fréquences sonores. Certains ne capteront pas les basses fréquences (exemple : 100 - 20 000 Hz) et d’autres s’étendent sur jusqu’à  50 000 Hz pour l’enregistrement de sons qui sont plus aigus que ce que peut entendre l’oreille humaine. Il est important que le micro restitue toutes les fréquences pour limiter ou s'éviter le travail en post prod.

Impédance nominale

Suivant le point de vue, c’est l’enregistreur qui doit être assez puissant pour votre micro, ou le micro qui doit offrir suffisamment peu de résistance électrique pour fonctionner avec votre enregistreur.

Le rapport entre l’impédance de l'enregistreur et l'impédance nominale du micro devra être d’au moins 1 pour 10 pour s’assurer une bonne qualité d'enregistrement.
Exemple d’association : Un enregistreur d’impédance 1500 Ohms / Un micro d’impédance
nominale 150 Ohms

Autres caractéristiques pour le choix d’un micro

En dehors du prix les caractéristiques suivantes peuvent influer sur le choix d’un micro,

comme la connectique qu'offre son boitier enregistreur. Lorsque l’on parle de connectique,  il faut commencer par déterminer si les besoins se portent vers un sans fil ou un câble. La taille du câble à son importance. Les fiches de connection aussi, entre fiche Mini Jack, Jack XLR, BNC. Les fiches XLR offrent une connection plus sécurisées.

 

En vrac, voici les autres critères qui peuvent se montrer déterminants dans l’achat d’un micro :
Le design !

La construction à grande ou à petite membrane.

Suspendu, déterminant dans le choix d’un micro canon pour amortir les ondes provenant du boitier. Cela permet entre-autre d’atténuer les sons générés par la manipulation du boitier.

Alimentation externe (Alimentation N 149A externe)

 

Les accessoires comme perches, bonnettes anti-vent en mousse ou en moumoute, les différents supports déclinés pour les instruments de musique par exemple.
Sur les petits tournages au DSLR et sans enregistreur multipiste comme sur les gros tournages, une mixettes pour alimenter les micros et compiler les sons de plusieurs micros sur une ou 2 pistes en fonction de la capacité de votre DSLR.

---