Exploiter la vitesse d'ouverture, choisir le temps d'exposition

Écrit par
TutorielVitesse
Le 30 Juin 2017 à 19:37
Maitriser les bases d'exposition nécessite contrôler la quantité de lumière qui rentre dans le capteur, via le diaphragme et la vitesse d'obturation.

Vitesse = Temps d'opturation

Elle sert à faire ressortir des effets de mouvement en photographie. La vitesse est plus précisément le temps d'exposition, celui durant lequel le capteur est exposé à la lumière.

La vitesse s'exprime en secondes et fractions de secondes. Ex : 30s, 1/125s

C'est l'un des 3 paramètres fondamentaux qui rentre en compte dans la gestion de l'exposition avec l'ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO. Ces trois paramètres étant étroitement liés, modifier la vitesse impliquera certainement d'ajuster le diaphragme ou la sensibilité suivant que l'on souhaite éviter une sous-exposition ou une sur-exposition.

A titre de repère, sur les reflex, la vitesse et donc les pauses s'étendent bien souvent de 60s à 1/8000s. Sur les reflex entrée de gamme, la vitesse va de 30s à 1/4000s et la vitesse maximale peut descendre à 1/1000s sur les appareils plus basiques.

La vitesse est indiqué "S" pour speed. Elle peut être prise en charge en automatique ou en manuel via les réglages P, S ou M.

Principe de fonctionnement de l'opturateur

Le capteur est exposé brièvement via un obturateur qui peut être mécanique dans le cas d'un reflex ou électronique dans le cas d'un hybride ou autre appareil photo numérique à miroir fixe.
Sur les ouvertures longues avec un reflex, le rideau s'ouvre pour exposer le capteur. Sur les ouvertures brèves au delà de 1/250s, un second rideau remonte avant même que le premier totalement ouvert.

Incidences de la vitesse sur le mouvement

Une vitesse élevée équivaut à un temps d'exposition bref et inversement. Maitriser le temps d'exposition est indispensable pour les photos qui impliquent un mouvement où une basse lumière. A 1/2000s par exemple, les mouvements du corps humain sont nets.
A 1/5s, il y a de fortes chances d'obtenir un flou de mouvement.

Vous pouvez jouer sur la vitesse pour créer vos effets de flou mouvement avec des deux techniques.

Découvez comment exploiter des temps de pause longs pour créer des effets de filé en photo nocturne grâce à ce tuto photo circumpolaire.

Le mouvement peut être capturé en plein jour à l'aide d'un filtre neutre.

Exemple

Sur cette plage du Brésil avec une lumière marquée (lumière du matin, pas loin de l'équateur) la scène bénéficie de conditions lumineuses qui permettent de fermer le diaphragme.
Réglages : f/7,1, 1/800s, ISO 200, 14 mm

Cliquer sur l'image pour voir l'aperçu en format plus grand.

Cet autre cliché est pris avec une exposition plus brêve mais un diaphragme ouvert en grand pour compenser le temps d'exposition bref.
Réglages : f/3.5, 1/2500s, ISO 200, 14 mm

 

Vitesse et stabilisation

La stabilisation via un monopode, un trépied, un gyro-stabilisateur, la stabilisation de l'optique et/ou la stabilisation interne du capteur sont des solutions qui permettent de diminuer le bougé et donc le flou de bougé. Ces d'équipement autorisent des temps d'exposition plus longs et donc ont une incidence directe sur l'exposition et donc de photographier en basse lumière parfois sans flash, d'éviter de monter trop dans les ISO et donc limiter le bruit sur les zones les plus sombres.

Maintenant c'est à vous de trouver les applications pour tirer parti du réglage de vitesse pour stimuler votre créativité !